La location est une source de revenu considérable pour les propriétaires immobiliers, si l’on connait bien les méandres de cette activité et que l’on sait s’y prendre. Avec une bonne stratégie et bien entendu dans le respect de la loi, les loueurs arrivent à décrocher des revenus considérables grâce à leurs logements.

Parmi les questions qui reviennent le plus souvent, se pose celle de savoir s’il est bénéfique ou non de mettre son bien immobilier en location meublée. C’est ce à quoi nous tenterons de répondre tout au long de cet article.

Les différences entre une location meublée et une location vide

Louer votre appartement avec ou sans meuble induit des différences de contrat, et ce jusque dans la loi même. En effet, selon que votre appartement soit loué meublé ou non, les règles peuvent changer, dont voici quelques unes :

  • Durée minimale du bail : 3 ans pour un logement vide contre 1 an pour un logement meublé.
  • Dépôt de garantie : 1 mois maximum pour un logement vide contre 2 pour un meublé.
  • Préavis minimum du bailleur : 6 mois en vide, contre 3 en meublé.
  • Préavis minimum du locataire : 3 mois en vide (1 mois dans certaines zones géographiques) contre 1 seul en meublé.

Location meublée

D’autres caractéristiques changent encore, mais nous vous avons cité les principales.

Les conditions d’une location meublée

Afin que votre appartement soit inscrit en tant que meublé, il doit comporter en son sein les éléments suivants :

  • Rideaux ou volets pour les fenêtres,
  • literie avec couvertures,
  • réfrigérateur,
  • four ou micro-ondes,
  • vaisselle et ustensiles de cuisine,
  • table avec chaises,
  • étagères de rangement,
  • plaque de cuisson.

Si l’un de ces éléments n’est pas au rendez-vous, votre logement ne sera pas inscrit comme résidence meublée.

Les avantages d’une location meublée

Voyons donc maintenant quels sont les avantages à tirer d’un investissement dans la location meublée. Si un propriétaire bénéficie de revenus sur location meublée inférieurs à 70 000 euros par an hors taxes, il aura accès à un abattement forfaitaire d’un taux de 50%.

Les revenus sur location meublée peuvent être carrément exonérés dans les cas suivants :

  • Si les pièces louées par le propriétaire font partie intégrante de la résidence principale de ce dernier.
  • Si le prix fixé pour la location est classé comme « raisonnable ». Les montants pour classer un tarif comme tel diffèrent d’année en année selon le marché et selon la région dans laquelle on se trouve.

Les inconvénients d’une location meublée

Tout type d’investissement comporte des avantages et inconvénients, et le marché de la location meublée n’échappe pas à cette règle. Voici les obstacles auxquels vous pourriez faire face concernant la location meublée :

  • Restrictions concernant la durée du bail : le propriétaire ne peut proposer au locataire de bail inférieur à 1 année (9 mois dans le cas d’un étudiant).
  • Le locateur bénéficie d’un préavis de 3 mois avant la fin du bail pour que le propriétaire notifie d’éventuels changements des conditions de contrat.
  • L’entretien continu des meubles entre les locations.

Ajouter un commentaire